L'action de la MLDS est financée par le Fonds social européen dans le cadre du PON Emploi et Inclusion en Métropole 2014-2020

Projets pédagogiques

Le label PSA, un plus pour leur formation

Ewen, Najma, Matthieu et Joachim ont reçu, samedi 26 février, le label modules complémentaires sur les technologies PSA.
 
Samedi 26 janvier, quatre anciens élèves du lycée professionnel Jean-Jaurès de Rennes se sont vus remettre le label délivré dans le cadre d’un partenariat entre l’Éducation nationale et le groupe PSA, qui leur apporte un complément de formation sur les véhicules de la marque.
Voilà dix ans que le lycée professionnel rennais Jean-Jaurès est entré dans le dispositif. Il permet, chaque année, à une dizaine de jeunes en bac pro mécanique de suivre une formation spécifique aux véhicules de la marque PSA et d’obtenir un label. « C’est une manière pour le réseau PSA de faire face à la pénurie de main-d’œuvre et au départ en retraite » , explique Hélène Lefèvre, chargée de relation entre l’Éducation nationale et le groupe PSA. Les enseignants sont formés une fois tous les trois ans, pendant une semaine sur le site de Clermont-Ferrand pour animer le module technique. Le lycée partenaire est également doté d’un véhicule, une C5 Aircross et d’une diagbox, qui, reliée à un ordinateur, sert à diagnostiquer les pannes. Les élèves les plus motivés reçoivent quarante heures de formation en première et quarante heures en terminale, pour approfondir leurs connaissances. Les élèves qui suivent le module reçoivent, en plus de leur bac pro, un label, reconnu par le réseau PSA, et « c’est un plus sur le CV. » Les élèves effectuent également, sur les deux ans, un stage de minimum seize semaines chez un concessionnaire de la marque.

« Ça apprend à être plus autonome »

Samedi 26 janvier, Ewen, Najma, Matthieu et Joachim sont revenus au lycée Jean-Jaurès, recevoir leur label, avec une certaine fierté. « On a des connaissances supplémentaires. Ça demande davantage de travail, mais on manipule et ça apprend à être plus autonome. » Ewen continue en BTS mention maintenance de véhicule, Matthieu, qui a décroché le bac avec mention très bien, a entamé un BTS Management commercial opérationnel, Najma un BTS négociation et digitalisation de la relation client. Quant à Joachim, il travaille au Mc Do, « je n’ai pas le permis. Et pour travailler dans la maintenance de véhicules, c’est indispensable. Mais après, je retournerai sans doute vers la mécanique. »
Xavier Lemarchand, garagiste Peugeot à Noyal-Châtillon, a accueilli un jeune en stage. « Il s’est très vite intégré. On est sûr qu’il est motivé. Et puis comme il est déjà formé sur les véhicules de la marque, on ne part pas de zéro. Ce sont des stagiaires qui ont envie d’avancer, de poursuivre. On espère refaire des choses avec lui. »
Samedi, Dominique Labbé, proviseure du lycée, a félicité ces élèves, « plus qualifiés. Ce label, même si ce n’est pas un diplôme, vous aidera forcément dans la recherche d’emploi. C’est une belle carte de visite. »


 

Challenge BMW 2018